Fêtes votives

Fêtes votives
Fêtes votives
Fêtes de la Saint Martin
Fêtes de la Saint Martin

Profitez de l’été pour vivre une fête votive !

Chaque été, il se ne passe pas un week-end sans fête votive dans l’agenda. Cette manifestation religieuse en l’honneur d’un saint patron du village réunit toutes les générations. On se retrouve entre amis autour de grandes tablées, et les vacanciers découvrent avec curiosité ce moment unique de partage.

Traditionnellement organisées sur 4 jours, du jeudi au dimanche, elles sont dédiées à la culture, au sport et à la détente. Les villages vibrent alors au son des fers des chevaux, des sabots des taureaux, des boules de pétanque, des concerts et des rires des enfants.

Abrivado, encierros, courses… petit lexique des fêtes votives :

  • Une Abrivado : signifie « arrivée » et consiste à conduire les taureaux des pâturages aux arènes. Guidés par les gardians, les taureaux arrivent à vive allure dans les rues et les jeunes du village tentent de les détourner de leur but et essayent de les faire échapper des chevaux qui les entourent, donnant la possibilité aux gardians de montrer leur adresse.
  • Bandidos : vient du mot « expulser », même chose que l’abrivado mais à l’inverse, les taureaux font le chemin des arènes aux pâturages
  • Encierros : ou « enfermement ». Les rues sont fermées aux deux extrémités par des camions, les taureaux traversent le village d’un bout à l’autre.
  • Courses camarguaises : il s’agit pour les raseteurs (sportifs entrainés dans des écoles taurines) d’essayer de décrocher plusieurs objets accrochés aux cornes du taureau
  • Toro-piscine : dans le pur esprit d’« Intervilles », le toro-piscine est un lâcher de vachette camarguaise aux cornes protégées dans l’arène. La « piscine » est constituée d’une bâche remplie d’eau et de murs en paille, le jeu consiste à y faire entrer la vachette et accrocher des anneaux à ses cornes. Les adolescents adorent s’y prêter, tous ceux qui sont volontaires peuvent y participer.

Fous rires et adrénaline garantis !